تعديل

mardi 24 juin 2014

Quels sont les symptômes de la fièvre ?

fièvre
Un organisme sain est en mesure de maintenir une température interne à peu près constante, entre 36°C et 37,2°C, même dans des conditions très défavorables, c’est à dire par une très forte chaleur ou, au contraire, lorsque la température extérieure est basse. Par définition, la fièvre se définit par une température corporelle plus élevée que la normale. On parle en général de fièvre lorsque la température interne du corps dépasse 38°C.
La fièvre s’accompagne souvent d’autres signes dus à la maladie qui la provoque, surtout lors d’une infection. Dans ce cas précis, elle s’annonce, par exemple, par une sensation de froid, des frissons plus ou moins intenses, voire des claquements de dents. La personne se sent faible. Plus tard, la transpiration devient abondante, le pouls et la respiration s’accélèrent, la soif augmente. Selon la cause de la fièvre, d’autres troubles peuvent se manifester comme des douleurs articulaires, des nausées, des maux de tête, des diarrhées, etc.

Quelles sont les causes de la fièvre ?

    La plupart du temps, la fièvre est provoquée par une infection virale, bactérienne ou parasitaire. La fièvre peut également avoir d’autres causes :
  • un coup de chaleur ;
  • une insolation ;
  • des troubles du système immunitaire ;
  • une réaction à certains médicaments ;
  • une réaction à un vaccin, par exemple le vaccin contre la fièvre jaune ;
  • des troubles de la région du cerveau contrôlant la régulation de la température interne ;
  • les suites d’un traumatisme ou d’une brûlure grave.
  • Que faire en cas de fièvre ?

    • Surveillez l’évolution de la température. La manière la plus précise de la mesurer est d’utiliser un thermomètre électronique par voie rectale (par l’anus) ou vaginale. L’utilisation d’un thermomètre électronique dans la bouche demande plus de temps et doit être corrigée, la bouche étant moins chaude que le corps. Les thermomètres infrarouges à utiliser dans l’oreille sont rapides (une seconde) mais exigent une bonne technique pour viser letympan avec l’appareil. Les autres techniques et appareils de mesure ne sont pas conseillés.
    • Pour éviter la déshydratation, conséquence de la transpiration due à la fièvre, buvez de préférence des tisanes légèrement sucrées, de l’eau minérale, des jus de fruits ou du bouillon.
    • N’utilisez un médicament antipyrétique que si la fièvre est mal supportée.

      Comment soulage-t-on la fièvre chez un adulte ?

        Le traitement de la fièvre consiste avant tout à traiter sa cause. Chez l’adulte, quatre substances antipyrétiques peuvent être utilisées pour faire baisser la température en complément du traitement de la cause :
      • l’aspirine ou, de préférence, le paracétamol, à la dose de 500 mg à 1 g, une à trois fois par jour, sans dépasser 3 g par jour sans avis médical.
      • des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : le plus, souvent, soit l’ibuprofène, à la dose de 200 mg à 400 mg, une à trois fois par jour, sans dépasser 1,2 g par jour ; soit le kétoprofène, à la dose de 25 mg, une à trois fois par jour, sans dépasser 75 mg par jour.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More