تعديل

mercredi 25 juin 2014

Parmi les mesures d’hygiène de vie que l’on peut prendre pour garder la santé, l’arrêt du tabac est probablement celle qui procure le plus de bénéfices. La nicotine étant une substance puissamment addictive, arrêter de fumer requiert souvent une motivation importante et des tentatives répétées.
stop cigarette
Chaque bouffée de cigarette est composée de plus de 4 000 particules chimiques, dont des poisons tels que l’arsenic, le formol et l’ammoniaque. Les méfaits du tabac sont nombreux : fumer augmente la pression artérielle, contribue au rétrécissement des artères, réduit l’approvisionnement en oxygène du cœur et entraîne de nombreux autres dommages.
Au-delà de la prévention de nombreuses maladies, l’arret du tabac présente d’autres avantages : lors des activités physiques, le souffle revient, l’odorat, le goût et l’haleine s’améliorent… sans parler des économies financières considérables !

Les maladies causées ou aggravées par le tabac
Les maladies causées ou aggravées par le tabac
MaladiesEffets du tabac
CancersLes substances contenues dans le tabac favorisent le développement de nombreux cancers : principalement les cancers du poumon, des lèvres, de la langue, de la gorge, de l’œsophage et de la vessie.
Excès de cholestérolFumer semble favoriser la production du « mauvais »cholestérol (LDL).
Maladies du cœur et des vaisseauxFumer favorise le dépôt de plaques graisseuses dans les artères, provoquant ainsi leur obstruction et leur fragilisation. Ce phénomène est à l’origine d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux (risque augmenté entre 1,5 et 3 fois).
Troubles du rythme cardiaqueLa nicotine agit sur le rythme cardiaque et pourrait aggraver ces troubles.
Troubles du sommeilLa nicotine est un excitant. Les personnes sujettes aux insomnies doivent éviter de fumer le soir, ou la nuit lorsqu’elles se réveillent.
Bronchite chronique etemphysèmeCes maladies sont des conséquences du tabagisme.
Bouche sècheFumer réduit l’humidité de la bouche.
Problèmes de dentsFumer multiplie par cinq le risque de gingivite. Le tabac jaunit les dents et favorise le dépôt de la plaque dentaire, cause de caries et de problèmes de gencives.
Reflux gastro-œsophagienFacteur de relâchement du sphincter de l’œsophage, le tabac peut se révéler comme une cause importante de reflux gastrique (brûlures d’estomac).
HémorroïdesFumer en aggraverait les symptômes.
OstéoporoseFumer accentue la diminution de la masse osseuse.
Artérite des jambesCette affection liée à une mauvaise circulation dans les artères des jambes serait deux fois plus fréquente chez les fumeurs.
Il ne faut pas se leurrer, arrêter de fumer demande de gros efforts, car la nicotine est un produit entraînant, dans plus de 50 % des cas, une très forte dépendance à la fois physique et psychologique. Lorsque la personne dépendante cesse de fumer, elle va ressentir des symptômes de manque, de nature et de durée très variables. Pendant les quatre premières semaines, ces symptômes sont essentiellement de l'irritabilité (voire de l'agressivité), de la tristesse (voire une dépression légère), de l'agitation et des difficultés à se concentrer. Ensuite, en général plus de dix semaines après l'arrêt, l'appétit est augmenté et l'envie de fumer est parfois très intense.
Faire plusieurs tentatives de sevrage tabagique ne constitue pas un signe de faiblesse de caractère. Cela démontre au contraire une envie sincère, qui finira par aboutir.
Les raisons qui amènent les fumeurs à arrêter sont très diverses. Les plus fréquemment citées sont le désir de montrer l'exemple à ses enfants, le prix des cigarettes, les conséquences de la fumée sur les non-fumeurs (en particulier, la famille) et les conséquences du tabac sur la santé du fumeur.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More