تعديل

mardi 24 juin 2014

Les douleurs articulaires (parfois appelées polyarthralgie) peuvent avoir des causes multiples. En règle générale, elles justifient une consultation médicale lorsqu’elles sont intenses ou reviennent fréquemment. Lorsqu’elles sont liées à un problème de santé préalablement diagnostiqué, elles peuvent être soulagées parautomédication selon les conseils du médecin.

Quels sont les symptômes et les causes des douleurs articulaires ?

douleur au genou
Les arthrites proviennent d’une inflammation ou d’une infection. On distingue des formes aiguës et des formes chroniques. L’arthrite aiguë est généralement due à une infection – souvent bactérienne – provoquant une violente inflammation, de la fièvre, et nécessitant un traitement d’urgence. L’articulation est douloureuse, rouge, chaude et enflée, et très douloureuse la nuit. L’arthrite chronique évolue sur de longues périodes. La polyarthrite rhumatoïde est un exemple des plus fréquents d’arthrite chronique. Il s’agit d’une maladie auto-immune : le système immunitaire agresse les cartilages articulaires.
L’arthrose est due à l’usure des cartilages liée à l’âge. Elle est couramment (et improprement) appelée « rhumatismes articulaires». Les grosses articulations comme celles du genou et de la hanche sont les plus fréquemment atteintes. Cette affection concerne surtout les personnes âgées, celles en surpoids, les sportifs qui ont intensivement sollicité leurs articulations et les femmes après la ménopause.
Les douleurs articulaires peuvent également se manifester dans le cadre d’une inflammation des tissus situés autour de l’articulation à la suite d’un traumatisme, d’une sollicitation trop intense ou d’une inflammation des tendons, des ligaments ou des muscles (tendinites, ou périarthrite de l’épaule, par exemple).
Enfin, des douleurs articulaires peuvent également apparaître dans le cadre d’autres maladies, dont la grippe, la goutte (une inflammation articulaire provoquée par des cristaux d’acide urique), les affections auto-immunes du tissu conjonctif et des vaisseaux, etc.

Quelles sont les complications des douleurs articulaires ?

Les complications des atteintes articulaires dépendent essentiellement de leur origine. Elles peuvent se traduire par des déformations articulaires, des douleurs pendant le mouvement ou une limitation de la mobilité.

Comment prévenir les douleurs articulaires ?

  • Réduisez votre excédent de poids pour soulager vos articulations et tenter de prévenir une arthrose.
  • En cas d’accès de goutte répétés, diminuez votre consommation de viande et de charcuterie, évitez l’alcool et buvez beaucoup d’eau.
  • Pour les sportifs, la prévention repose sur un échauffement adapté, une bonne hydratation et de la modération dans la fréquence et l’intensité des entraînements.
  • Que puis-je faire en cas de douleur articulaire ?

    • Quelle que soit la cause d’une douleur articulaire, la lésion d’une articulation nécessite une consultation médicale.
    • Appliquez une poche de glace pour apaiser la douleur lors d’une inflammation articulaire aiguë. L’usage de médicaments antalgiques peut également procurer un soulagement.
      En cas d’arthrose  :
    • prenez votre temps pour remettre en marche vos articulations, notamment le matin au lever ;
    • essayez de perdre votre éventuel excédent de poids ;
    • portez des chaussures maintenant bien le pied ;
    • marchez avec une canne pour soulager l’articulation douloureuse ;
    • prenez appui sur des chaises pour vous lever plus facilement.
    Les magasins d’orthopédie proposent des conseils pratiques pour organiser la vie quotidienne. Certaines pharmacies proposent des équipements spécialisés.
    Conduite à tenir en cas de douleurs articulaires
     Si les douleurs s'accompagnent de fièvre, de frissons, d'une fatigue excessive, de rougeur de la peau ou de douleurs musculaires.
     Si l'articulation douloureuse présente également une rougeur, une élévation de température ou un gonflement.
     Si les douleurs articulaires diminuent la mobilité ou provoquent une raideur matinale prolongée.
     Si les douleurs articulaires se manifestent à la suite d'un accident ou d'un traumatisme.
     Si les douleurs articulaires reviennent fréquemment.
     Si, malgré l'automédication, aucune amélioration ne se fait sentir.
     Si les douleurs ont déjà fait l'objet d'un diagnostic et d'une prescription.

    Comment soulager des douleurs articulaires mineures ?

    Le traitement des douleurs articulaires occasionnelles et mineures repose essentiellement sur la prise de médicaments contre les douleurs légères (paracétamol, aspirine, AINS). Il existe également des traitements d’appoint des douleurs rhumatismales mineures : médicaments de phytothérapie, homéopathie, oligoéléments.
    Si les douleurs articulaires persistent malgré ces traitements, une consultation s'impose pour en identifier la cause. Si ces douleurs sont un signe d'arthrose, un traitement spécifique sera alors prescrit.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More