تعديل

mardi 24 juin 2014

Accumulation de sang sous la peau ou dans un organe, les hématomes sont le plus souvent le résultat de coups violents ou répétés. Leur traitement varie en fonction de l’organe touché. Moins volumineuses et moins spectaculaires, les ecchymoses sont des épanchements de sang diffus ; elles se soignent de la même manière.

Quels sont les symptômes des hématomes et des ecchymoses ?

bleu sur les jambes
Les hématomes apparaissent comme des lésions bleutées (présence de sang) et gonflées.
Certains hématomes ont des localisations particulières et peuvent s'accompagner d'autres signes. Lorsque la paupière est touchée (œil « au beurre noir »), le gonflement local peut refermer l’œil complètement et empêcher la vision. L’hématome de l’oreille (oreille en chou-fleur) se traduit par un gonflement rouge violacé qui déforme l’oreille mais qui ne gêne pas l’audition. Lorsque l’hématome se situe sous un ongle, par exemple au niveau du gros orteil, celui-ci apparaît bleu et très sensible à la pression.
Une ecchymose (« bleu ») provoque un épanchement de sang plus diffus, avec un gonflement beaucoup moins prononcé qu’un hématome. Au-delà de quelques jours, cette tache bleu violacé vire au jaune ou au verdâtre.
Les complications dépendent de la zone touchée et des lésions des organes voisins. Un œil au beurre noir peut s’accompagner d’un décollement de la rétine ou d’une hémorragie à l’intérieur de l’œil. Dans le cas d’un hématome sous un ongle, celui-ci peut tomber au bout de deux à trois semaines.

Quelles sont les causes des hématomes ?

Les hématomes surviennent le plus souvent lors de la pratique d'un sport. Ils sont dus à un choc brutal (balle, ballon, chute d’objet sur le pied, coup, etc.) ou à des chocs répétés (pendant une course d’endurance, par exemple, lorsque l’orteil frappe la chaussure à chaque foulée). Ils résultent de la rupture de vaisseaux sanguins plus gros que ceux touchés lorsque se produisent les ecchymoses.
Les médicaments et certaines maladies, notamment celles touchant les plaquettes sanguines, peuvent également être à l’origine d’ecchymoses. Si les bleus surviennent sans raison apparente, consultez rapidement votre médecin, en particulier si vous prenez un médicament anticoagulant (fluidifiant du sang) ou un traitement par corticoïde prolongé.

Comment prévenir les hématomes et les ecchymoses ?

    D’une manière générale, afin d’éviter les hématomes et les ecchymoses, portez des protections pour pratiquer les sports pour lesquels elles sont recommandées.
  • Hématome sous un ongle : coupez vos ongles de pieds ras et choisissez des chaussures adaptées (une demi-pointure de plus, une bonne protection de l’extrémité de la chaussure).
  • Hématome de l’oreille : lorsque vous faites du sport, enlevez vos boucles d’oreille avant l’effort et portez des protège-oreilles, en particulier si vous avez déjà souffert d’un hématome ponctionné ou opéré.

Que faire en cas d’hématomes ou d’ecchymoses ?

    Pour tout hématome ou ecchymose, vous pouvez appliquer de la glace, puis un pansement compressif (voir encadré).
  • Hématome sous un ongle : il existe une manœuvre qui soulage rapidement la douleur. Elle est utilisée par les médecins et les podologues, et peut être pratiquée par les patients qui la maîtrisent. Elle consiste, après désinfection, à évacuer le sang par un petit trou fait dans l’ongle au centre de l’hématome, à l’aide d’un trombone chauffé au rouge au-dessus d’une flamme (en le tenant avec une pince). Une solution antiseptique est introduite par le trou et un pansement imbibé de désinfectant est mis en place.
  • Hématome de l’oreille : l’application de glace et la pose d’un pansement compressif doivent être faites au plus vite pour éviter l’apparition d’une oreille en chou-fleur.
  • Œil au beurre noir : en attendant l’examen médical (à faire en urgence), allongez-vous sur le dos et appliquez sur l’œil un linge imbibé d’eau glacée. Une compression peut être faite à l’aide d’un objet plat (une pièce de monnaie nettoyée ou une petite plaque de métal propre).
Les pansements compressifs
Les pansements compressifs sont destinés à combattre l’extension des hématomes. Composés d’une simple bande cohésive (disponible en pharmacie), ils sont placés autour du membre blessé de façon à le comprimer fortement et à dépasser largement la zone blessée. Ils ne doivent pas être laissés en place plus de dix minutes. Ils sont alors enlevés. Une phase de glaçage est pratiquée, suivie d’un pansement compressif moins serré que le précédent. 

Comment soigner les ecchymoses ?

Les ecchymoses guérissent spontanément en quelques jours, mais sont parfois douloureuses. L’application rapide de glace après le choc permet de limiter la taille des bleus. Il existe des préparations d'usage local (souvent à base d’arnica), disponibles sans ordonnance, pour le traitement des ecchymoses : elles sont appliquées sur la zone douloureuse par un massage léger.
Des médicaments à prendre par voie orale contenant des remèdes homéopathiques ou des extraits végétaux réputés vasculoprotecteurs sont également traditionnellement utilisés.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Twitter Delicious Facebook Digg Stumbleupon Favorites More